Histoire

Esprit d’entreprendre, invention, ingénierie et technologie, sont au cœur de l’histoire de Labaronne-Citaf. Découvrez ici l’histoire de Labaronne-Citaf et celui de son produit phare, la citerne souple.

A l’origine de la société, la citerne souple. Appelée aussi réservoir souple, bâche souple, poche souple ou cuve souple, la citerne souple est un moyen de stockage souple de liquides plus économique et pratique qu’une réserve en dur. Une fois remplie, elle ressemble à un gros « oreiller » d’où découle son nom commun de « citerne oreiller ».

Histoire FR

2019
Oct 30

Animation identité visuelle

Depuis son origine, le logo créé par André Labaronne était resté inchangé. À l’occasion de l’anniversaire de l’entreprise, le 17 juillet 2019, la société Labaronne-Citaf a révélé un nouveau logo. Sans tirer un trait sur le passé, en prenant appui sur l’expérience et sur la dynamique impulsée par la nouvelle direction en place, cette identité visuelle réunit les ingrédients qui font l’ADN de l’entreprise, tout en étant résolument inscrit dans la modernité !

Oct 30

60 ans d’excellence – l’histoire de l’entreprise

60 ans d’excellence – l’histoire de l’entreprise

Juil 17

Changement d’identité visuelle

Depuis son origine, le logo créé par André Labaronne était resté inchangé. À l’occasion de l’anniversaire de l’entreprise, le 17 juillet 2019, la société Labaronne-Citaf a révélé un nouveau logo. Sans tirer un trait sur le passé, en prenant appui sur l’expérience et sur la dynamique impulsée par la nouvelle direction en place, cette identité visuelle réunit les ingrédients qui font l’ADN de l’entreprise, tout en étant résolument inscrit dans la modernité !

2017
Juil 06

Rachat de la société par 2 salariés

Pendant près de 10 ans, plusieurs dirigeants se succèdent. Sous la gouvernance de Jacques Cellier, Gérard Haricot puis Michel Charton prennent la direction. En 2004, Denis Aubel rachète la société et la préside jusqu’en juin 2017, année durant laquelle la société est placée en redressement judiciaire. Le 6 juillet 2017, Benoît Balandras et Thomas Sénéclauze, tous deux salariés de l’entreprise, rachètent et redressent la société Labaronne-Citaf.

1988
Sep 14

Décès de Jacques Labaronne

Le marché de la citerne souple est en pleine expansion. Jacques développe des connexions avec le Moyen-Orient. Mais au retour d’un rdv client, il est victime d’un accident de la route dont il ne survivra pas. L’entrepreneur Jacques Cellier rachète la société et la rebaptise Labaronne-Citaf en hommage à l’histoire familiale. Il s’installe dans la zone industrielle du Leveau à Vienne.

1974
Juin 16

Décès d’André Labaronne

Grâce à la fibre commerciale de Jacques Labaronne, la société commence à se développer à l’international. Néanmoins son père n’aura pas le temps d’en profiter. Le 16 juin 1974, André Labaronne décède des suites de sa maladie, à l’âge de 51 ans.

1973
Jan 02

Jacques Labaronne reprend la société

L’entreprise prospère lentement. Mais André Labaronne est souffrant. Son fils Jacques, alors âgé de 26 ans, et déjà administrateur de la société depuis 1970, reprend la direction de l’entreprise.

1969
Juin 01

Déménagement de Tours à Vienne, en Isère

Attiré par des conditions fiscales plus favorables, grâce au député de l’Isère en place Louis Mermaz, et toujours avec l’ambition de promouvoir son produit, André Labaronne installe sa petite entreprise à Vienne. Il y a beaucoup de feux de forêt dans la région et les citernes répondent aux besoins des pompiers. Les différents modifications apportées à la société le contraint de rebaptiser la société « Etablissements Labaronne ».

1965
Oct 19

Perfectionnement de la citerne souple

En étroite collaboration avec son frère Georges, viticulteur, André Labaronne fait évoluer sa citerne et la commercialise auprès des agriculteurs de la région. Mais les contrats ne suffisent pas à l’essor de l’entreprise et CITAF est en difficulté. Toujours en quête d’ améliorations, il cherche à optimiser son brevet de citerne souple autoportante. Il dépose alors un nouveau projet d’une citerne souple perfectionnée – modèle semblable à celui utilisé aujourd’hui.

1964
Oct 21

Déménagement à Tours

Le marché est dur à créer en France… André Labaronne quitte Paris pour rejoindre la Touraine, où il peut s’assurer d’un soutien familial. Il s’installe alors à Tours, devenu depuis le nouveau fief de la famille Labaronne. Il y déplace également le siège social de la société CITAF, et nomme son beau-frère Claude Touchon à la direction de l’entreprise.

1963
Oct 12

Révision du 1er brevet

Attaché à ses 1ères inventions, André Labaronne reste convaincu que ses citernes de transports répondent à un besoin réel. Il décide donc de faire progresser son concept, en s’inspirant des perfectionnements apportés aux piscines autostables, pour redessiner un prototype.

1961
Déc 13

3ème brevet d’invention

Grâce à son expérience du souple, André Labaronne s’intéresse de près au principe des piscines autoportantes. Il optimise les systèmes, déjà en place à cette époque, et développe un prototype de « piscine autostable » conçu de façon à éliminer tous les inconvénients connus des piscines autoportantes.

Juil 17

À la conquête de Paris

Alors que l’activité progresse, la guerre d’Algérie précipite le départ d’André et de toute la famille Labaronne pour la France. Il installe l’entreprise CITAF en région parisienne, à Brunoy plus exactement.

1958
Juil 17

Naissance de la société CITAF

André Labaronne crée l’entreprise CITAF – CITernes Algérie France. Installé à Alger et bien décidé à commercialiser son invention, il s’attèle seul à la fabrication de son premier prototype qu’il parvient à louer à la société d’exploitation pétrolière du Sahara.

1957
Oct 12

2e brevet d’invention

André Labaronne fait évoluer son invention. Il décide de dissocier le principe de réservoir souple de la partie transport, développé dans son 1er brevet. Cette solution de stockage dédiée aux liquides est déposée le 12 octobre 1957 sous le nom de « citerne souple ».

Mar 01

Dépôt du 1er brevet d’invention

Fils de viticulteurs français installés en Algérie, André Labaronne est fasciné par la conquête du désert. Il constate cependant que les camions-citernes qui y apportent de l’eau reviennent à vide. C’est alors qu’il a cette idée révolutionnaire de développer un « réservoir souple » qui – une fois vidé – prend moins de place et facilite le transport d’autres marchandises. En 1957, il dépose son 1er brevet (le premier d’une longue série) intitulé « Dispositif d’équipement de véhicule pour le transport de marchandises diverses, liquides ou pondereuses ».

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06

Contactez-nous !

Flash Info
Labaronne-Citaf dévoile les grands gagnants de son concours photo
Fin du concours photo #CelebrateYourTank. Au total, une quarantaine de visuels ont été publiés avec de nombreux coups de cœur et de belles illustrations de nos différentes applications...